“Vesta”, déesse romaine du foyer, de la maison et de la famille, représente officiellement les professionnels de l’immobilier. Sa devise «Lucere defendere», « éclairer et défendre » rappelle que les agents immobiliers sont là pour défendre leurs clients, vendeurs comme acquéreurs, propriétaires comme locataires, et les éclairer dans leurs choix d’investissements, les tendances du marché, les subtilités de la législation, la vraie valeur d’un bien, et bien d’autres sujets.

Agent immobilier : un métier très encadré

Le métier d’agent immobilier est un métier d’entremise encadré par La loi HOGUET du 2 janvier 1970 et son décret d’application du 20/07/1972. La Loi ALUR (loi pour l’accès au logement et un urbanisme rénové) du 24 mars 2014 et la loi ELAN du 23 novembre 2018 sont venues modifier le cadre de ces activités.

La loi Hoguet réglemente les conditions d’accès à ce métier, en subordonnant son exercice à l’obtention d’une carte professionnelle, avec différentes mentions possibles : transaction, gestion, syndic, marchand de liste.

Carte T, transactions sur immeuble et fond de commerce

C’est la carte détenue par les agents immobiliers pour leurs activités d’entremise et de négociation relatives à l’achat, la vente et la location, de biens immobiliers ou de fond de commerce.

Carte G, gestion immobilière

C’est la carte détenue par les administrateurs de biens pour les activités d’intermédiation en gestion locative.

Carte S, syndic de copropriété

C’est la carte détenue par les professionnels exerçant la fonction de syndic de copropriété

On obtient cette carte sur aptitude et l’aptitude s’apprécie au vu des diplômes et/ou de l’expérience professionnelle :

  • Il faudra justifier de 3 ans d’études supérieures dans des matières juridiques, économiques ou commerciales ou alors avoir obtenu un BTS Profession Immobilière ;
  • Si on dispose seulement du Bac, il faudra 3 ans d’expérience dans le domaine où l’on fait la demande de la carte ;
  • Si on ne dispose pas d’un diplôme, il faudra 10 ans d’expérience dans le métier.

Également, pour avoir la carte, il faudra souscrire une Assurance responsabilité civile et une Garantie Financière. L’assurance responsabilité civile sert à couvrir les risques de mise en cause liées à notre activité et la garantie financière couvre nos clients à hauteur de l’argent qu’il nous confie.

Il faudra aussi être inscrit au RCS, justifier d’aucune condamnation pénale et suivre une formation continue obligatoire de 42 heures tous les 3 ans.

L’agent immobilier a une obligation de loyauté, probité et moralité : il doit agir dans l’intérêt de ces clients et le respect des bonnes pratiques commerciales.

Chez Action Immobilière, agence immobilière à Lannion, cela fait 15 ans que notre Directrice, Céline Dehaye, détient la carte professionnelle Transaction et Gestion. Outre la direction de l’agence de Lannion, elle a assuré pendant 12 ans la direction de l’agence Action Immobilière de Brest. Elle dispense également des cours de fiscalité immobilière et gestion à des étudiants de formations immobilières (Licence et Master) et auprès de nos confrères dans le cadre de la formation continue.

Agent Immobilier, Conseiller Immobilier ou Agent Commercial ?

L’agent immobilier est LE détenteur de la carte professionnelle. C’est le patron de l’agence immobilière. Il doit donc respecter toutes les conditions décrites ci-dessus.

Le conseiller immobilier travaille avec l’agent immobilier, il est sous sa responsabilité. Il est employé par l’agence immobilière et dispose d’un contrat de travail, comme chaque salarié. Sa rémunération comporte généralement une part fixe et une part variable qui dépend de ses résultats. Dans certaines agences sa rémunération n’est parfois même fonction que de ses résultats, ce qui implique beaucoup de pression sur le salarié et l’approche client en pâtit.

L’agent commercial travaille seul, pour le compte d’une ou plusieurs agences. C’est souvent un auto-entrepreneur, il n’est donc pas obligé d’avoir une formation spécifique au métier. Sa rémunération n’est composée que d’une part variable, fonction de ce qu’il vend. Il n’a pas la carte professionnelle et n’est donc pas habilité à signer de compromis de vente.

Chez Action Immobilière à Lannion, nous avons une tout autre vision du service à vous apporter, et cela se voit à travers le politique de rémunération que nous appliquons.

La rémunération se fait en fonction du chiffre total généré par l’agence dans les différents services, et pas uniquement sur les résultats personnels du conseiller immobilier. Ce faisant, nous travaillons dans un climat détendu, solidaire, où l’esprit d’équipe est évident, pour un meilleur service client. Bonne humeur garantie au sein de l’agence !

De plus, chaque conseiller immobilier de notre agence immobilière sur Lannion a le niveau de compétences et d’expérience requis pour obtenir la carte professionnelle, gage de sérieux et de crédibilité pour nos clients.

⚠️ ATTENTION aux réseaux de mandataires indépendants !

Ils fleurissent un peu partout en Bretagne : les mandataires indépendants.  Des hommes et des femmes qui choisissent un jour d’exercer le métier « d’agent commercial en immobilier », et non pas celui « d’agent immobilier », sans avoir jamais été formé pour l’exercer.

Du jour au lendemain, un boulanger, une aide-soignante, un cordonnier, un informaticien, un jardinier, peut devenir « conseiller immobilier » ou « agent commercial en immobilier », grâce à l’offre proposé par ces réseaux d’indépendants, une mode qui nous vient tout droit d’outre-manche.

Jamais nous n’irions prétendre soigner notre prochain, réparer une installation électrique, ressemeler des chaussures, ou fabriquer du pain, sans avoir une solide formation sur le sujet ! Et bien il est possible de devenir conseiller immobilier sans formations, grâce à un savant montage juridique dont la légalité est douteuse, qui permet à un seul détenteur de la carte professionnelle, le « chef du réseau » de « prêter » sa carte à une multitude de personnes qu’il ne connait même pas et ne verra sans doute jamais de sa vie.

Ces « chefs » peu scrupuleux vivent de la naïveté d’autres personnes à qui ils font miroiter monts et merveilles. La réalité est tout autre. Les personnes qui choisissent d’exercer via ce montage résistent en moyenne 9 mois avant de jeter l’éponge.

Alors, ne favorisez pas ce système de précarité où les gens ne sont rémunérés que s’ils vendent vos biens, favorisant ainsi ce comportement de « requin » souvent reproché au secteur immobilier.

D’autant que vous prenez beaucoup de risques en passant par ces réseaux, voici pourquoi :

  • Le conseiller immobilier d’un réseau indépendant n’est pas habilité à signer un compromis de vente car il ne dispose pas de la carte professionnelle ;
  • Comme il n’a pas ou peu d’expérience dans notre métier, et qu’il n’est souvent pas formé aux règles juridiques et fiscales, il ne saura que rarement vous conseiller avec pertinence ;
  • Et, surtout, il exerce depuis chez lui. Ainsi, en cas de soucis, vous n’aurez aucune structure vers laquelle vous tournez. Seulement un numéro vert qui sonnera dans le vide…

Pour toutes ces raisons, privilégiez la fiabilité et la sécurité d’une agence immobilière ayant pignon sur rue !